ACTUALITÉS - Influenza aviaire

Mis à jour le 26/01/2023

SITUATION AU 25 JANVIER 2023.
En raison de la découverte d'un cadavre de goéland le 2 décembre 2022 sur le territoire de la commune de Brévonnes contaminé par le virus de l'influenza aviaire hautement pathogène sous-type H5N1, une zone de contrôle temporaire a été mise en place, par arrêté préfectoral DDETSPP-PPP-2022349-0001 du 15 décembre 2022.

Depuis cette date, c'est-à-dire depuis plus de 21 jours, n'ont été constatés aucun autre cas dans la faune sauvage ni aucun foyer d'influenza aviaire dans les élevages de la zone de contrôle temporaire.

L'arrêté du 15 décembre sus mentionné est abrogé par arrêté n°DDETSPP-PPP-2023023-0003 du 23 janvier 2023

ATTENTION : à ce jour, l' arrêté préfectoral interdépartemental (10-51-52) n°DDETSPP 2022-008 du 25/11/2022 déterminant une zone de contrôle temporaire (ZCT) autour du cas d'IAHP dans la faune sauvage s'applique toujours.

Ci-dessous la liste des 13 communes auboises dont le territoire est inclus dans cette nouvelle zone de contrôle temporaire :
 

Pour rappel, l'ensemble de la France est toujours en risque élevé. Aussi, l'ensemble des autres communes de l'Aube restent soumises aux mesures correspondantes :

POUR RAPPEL : mesures liées à l'élévation du niveau de risque à "élevé" sur le territoire national :

- Mise à l'abri de toutes les volailles sur tout le territoire métropolitain (claustration ou mise sous filet des basses-cours)
https://agriculture.gouv.fr/influenza-aviaire-les-mesures-de-biosecurite-pour-les-operateurs-professionnels-et-les-particuliers

- Interdiction de rassemblements de volailles sur tout le territoire métropolitain

- Régulation des activités cynégétiques (en fonction des catégories de détenteurs d'appelants)
Voir les détails dans l'instruction 202-851 : https://info.national.agri/gedei/site/bo-agri/instruction-2022-851

Concernant les 13 communes de la ZCT encore en place : les mesures suivantes s'appliquent sur les communes concernées :
 L'ensemble des mesures de la ZCT sont reprises dans l'instruction technique DGAL/SDSBEA/2022-851 du 21 novembre 2022, modifiée au 26 décembre 2022
  https://info.national.agri/gedei/site/bo-agri/instruction-2022-851
 I) Mise en place d'une Zone de contrôle temporaire (ZCT) étendue à un rayon de 20 kilomètres autour du cas.
 II) Mesures concernant les lieux de détention de volailles ou d'oiseaux captifs sont établies dans la ZCT notamment
     - Recensement de tous les lieux de détention de volailles ou d'autres oiseaux captifs à finalité commerciale et non commerciale avec l'appui des maires des communes concernées. et mise à l'abri obligatoire.
 
     - Renforcement des "Mesures de surveillance" :
        Des autocontrôles pour la recherche du virus dans les exploitations commerciales (palmipèdes à l'exception du gibier à plumes)
     
     - Mouvements d'animaux sont soumis à restriction :
       Exploitations commerciales de palmipèdes : autocontrôles seront effectués 48h ouvrées avant chaque départ des animaux de l'exploitation.
       Exploitations commerciales de gibiers à plumes phasianidés : soumis à conditions et autorisation préalable de la DDETSPP
       Exploitations commerciales de gibiers à plumes anatidés : soumis à conditions et autorisation préalable de la DDETSPP et dépistage virologique
 
 III) Les activités de plein air sont permises sous réserve des préconisations de l'instruction ci-dessus
Par ailleurs, pour rappel, il convient de veiller à ce que l'équipement porté et/ou utilisé dans la nature soit dédié à cet usage et n'entre pas en contact avec des volailles. Quant aux détenteurs d'oiseaux, ils doivent ne laisser accéder à leurs animaux que les personnes indispensables à l'entretien de ces derniers. Le matériel (y compris les vêtements et les chaussures) employé sera réservé à ce seul entretien. Tout autre usage est à proscrire. Aucun matériel (y compris les vêtements et les chaussures) utilisé pour autre chose que l'entretien des oiseaux, ne doit être introduit dans le lieu où vivent ceux-ci.
 
 La situation en France est toujours évolutive en faune sauvage comme en élevage, il convient toujours d'être vigilant.
  https://agriculture.gouv.fr/influenza-aviaire-la-situation-en-france
  Plaquette rappelant les mesures de protection notamment lors de ramassage d'oiseaux sauvages morts et la vaccination contre la grippe saisonnière des professionnels exposés.

Il est rappelé que toutes mortalités ou signes de maladie dans les élevages et les basses-cours sont à signaler sans tarder à un vétérinaire et/ou à la DDETSPP (03 25 71 83 00/ ddetspp-sante-animale @ aube .gouv.fr).

Les mortalités d’oiseaux sauvages (notamment cygnes, oiseaux d’eau, rapaces) sont à signaler à l’Office Français pour la Biodiversité (06 27 02 57 29) ou à la Fédération Départementale des Chasseurs (03 25 71 51 11 - 07 69 67 43 70 - 06 85 91 06 46) dans le cadre du réseau Sagir, qui vise à détecter et suivre l’évolution des maladies de la faune sauvage. Les personnes non habilitées ne doivent pas manipuler ou déplacer les cadavres d’animaux sauvages.

Pour en savoir plus sur l’influenza aviaire hautement pathogène et sur l’évolution de la situation sanitaire, vous pouvez consulter le site internet du Ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation : https://agriculture.gouv.fr/influenza-aviaire-la-france-passe-en-niveau-de-risque-eleve